top of page

Interview franc-tireurs, PUTSCH

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022




Vous parlez de délire sanitariste. Quels sont les grands enseignements de société que vous tirez de cette crise du Covid ?


Les enseignements que l’on peut tirer de la crise Covid (et dont la totalité des effets n’a pas fini de se faire sentir durablement) sont innombrables.

Je parle en effet de « délire sanitariste » en renvoyant délibérément le traitement de la crise Covid à son évidente dimension de psychopathologie alors même que contester cette gestion n’a cessé d’être présenté (par un curieux renversement de la réalité) comme relevant de l’irrationalité (« complotisme », « charlatanisme », « anti-science » et autres procès en sorcellerie de toutes sortes.). L’autoproclamé « cercle de la Raison » n’a pourtant cessé de produire en abondance des situations toutes plus ubuesques et absurdes les unes que les autres (songeons par exemple à l’auto-attestation de sortie sur un périmètre et une durée aléatoires, déterminées au doigt mouillé, ou encore au phénomène cocasse de « plage dynamique » surveillée avec zèle par les apôtres de cette folie furieuse ; songeons plus tragiquement aux personnes âgées privées de tout contact avec le monde extérieur et mortes dans la solitude, songeons à cette vieille femme verbalisée parce qu’elle tentait de communiquer par mots écrits avec son mari résident en Ehpad à travers une vitre, ce qui lui fut interdit, songeons à tous ces jeunes désormais suicidaires et dont la santé mentale a été tout simplement sacrifiée sur l’autel du confort psychologique de boomers hypocondriaques et effarouchés, découvrant avec effroi après avoir abondamment joui sans entraves leur propre finitude comme d’autres découvrent la lune, et tant d’autres horreurs dont nos sociétés se revendiquant bruyamment de l’humanisme devraient concevoir une honte éternelle…). (...).

bottom of page